Le parc

L’EcoQuartier de Pré Nouvel a été créé autour d’un parc public naturaliste. 

Colonne vertébrale de l’opération d’urbanisme, il a été conçu et bâti sur les dynamiques naturelles du site. C’est avant tout un projet de paysage basé sur l’observation et le développement de l’existant.
On le qualifie de « naturel » puisque sa gestion se fait avec une intervention humaine minimaliste. Ainsi un plan de gestion différencié a été mis en place, afin de développer au maximum la biodiversité.
Il est enfin « public », ouvert à tous, favorisant le vivre ensemble. Récréatif, pédagogique, technique avec la gestion des eaux pluviales, écologique... un véritable lieu à vivre!


Un parc à vivre, au cœur des logements !

C’est sur d’anciens terrains agricoles, non exploités depuis la retraite de l’agriculteur, que l’idée de parc public est née. Aménagé sur 6 hectares, soit plus d’un tiers de la surface totale du projet, il est composé d’étendues boisées, de cours d’eau et de prairies, où des cheminements piétons et des lieux de loisirs ont été intégrés… 

Son caractère naturel a été entièrement préservé pour développer la biodiversité existante, avec l’expertise de la Frapna, de la LPO et d’un spécialiste de la faune et de la flore.
C’est notamment grâce à la conservation d’essences d’arbres, la lutte contre les espèces intrusives, la création de différents milieux pour encourager la biodiversité, l’intégration de nichoirs et de lieux de refuges pour les animaux… que cet objectif a été atteint.

C’est aussi au travers d’une démarche innovante, en termes de gestion différenciée, que la ville de Seyssins a mis un point d’honneur à respecter l’environnement existant :

  • préservation d’une zone humide, où s’est développé un réel écosystème
  • fauchage raisonné

Situé au centre de l’EcoQuartier, aux pieds des logements, le parc est aujourd’hui ouvert à tous les habitants de la commune. Depuis son ouverture officielle en fin d’année 2013, il est devenu un lieu de convivialité, de détente et un réel support pédagogique pour les enseignants de la commune !


Un défi technique

L’eau étant au cœur du projet, il a été indispensable de traiter en amont cette question.
La création d’un système de « lentilles » (bassins) et de « gouttières » (drains), permet de gérer de manière optimale les eaux pluviales. Ces deux types d’ouvrages techniques favorisent ainsi l’infiltration naturelle de l’eau, tout en protégeant le site des risques d’inondation et de crues des ruisseaux.

En périodes sèches, ces espaces s’assèchent pour devenir des lieux de loisirs et de récréation…

C’est ce qu’on appelle communément « faire d’une pierre deux coups » !

En chiffres
6 hectares de parc
2 cours d’eau (les ruisseaux des Boutonnières et des Rivaux)
250 arbres de haut jet
650 plantes aquatiques
2 500 arbustes
15 000 plantes vivaces